Moutisque Anophèle / Moutisque tigre

Mes vacances sur les plus belles plages de  


Moustique Tigre Chikungunya, Zika et Dengue

Les zones rouges sont les régions endémiques du paludisme, appelé aussi malaria. Les zones roses annoncent des cas déclarés où la maladie peut être absente d'une année sur l'autre. Enfin dans les zones grises, les moustiques piquent, ça gratte un peu et c'est tout !

Voir plus bas, quels moustiques transmettent quels virus et comment les éviter.



Cartes du Paludisme (Malaria), de la Dengue, de Zika et du Chikungunya

Carte mondiale du paludisme (Malaria) et de la dengue dans les Caraïbes et Amérique
Carte mondiale du paludisme (Malaria) et de la dengue en Asie, Afrique


Le paludisme et la malaria : Moutisque Anophèle commun

Le paludisme - aussi appelé malaria - est une maladie pouvant être mortelle. Elle est due à des parasites du genre Plasmodium qui sont transmis par des moustiques de type Anophèles infectés. Cecis piquent habituellement à la nuit tombante (18h à 19h) et au lever du soleil (6h à 7h20). Dès que le soleil apparaît et réchauffe l'air, les moustiques fuient (en général).

Comme visible sur les cartes, la malaria est présente principalement dans les régions tropicales d’Afrique, d’Asie du sud-est, d'Amérique Centrale, d'Amérique du Sud, du Moyen-Orient, du Pakistan, de l'Inde et aussi un peu en Chine.

La prévention n’est indiquée qu’en cas de voyage dans les pays et zones à haut risque. Il convient de s’informer sur le choix du traitement préventif. Certains médicaments impliquent des effets indésirables, votre médecin traitant précisera le médicament le plus adapté. Un traitement prophylactique en prévention ne peut pas empêcher une contamination paludéenne, mais il en atténue sa force. Les trois principes actifs les plus utilisés avant et pendant le séjour, sont la méfloquine, l’atovaquone-proguanil et la doxycycline.



La Dengue, le Chikungunya et Zika : Moutisque tigre

Ces trois infections virales sont principalement transmises entre les hommes et les moustiques et inversement. Elles sont assez détaillées sur d'autres sites web spécialisés pour ne pas s'étendre plus sur le sujet. Sachez simplement que c'est le vilain moustique tigre (Aedes Albopictus) qui véhicule ces trois maladies. Le moustique « tigre » est reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes. Sa taille est inférieure à celle du moustique commun anophèle et ses ailes sont complètement noires. Bon point, il est facile à écraser en vol car il n'est pas très vif. En revanche, il aime voler autour des chevilles donc loin de nos yeux.

Sa piqûre est bénigne bien que ce moustique puisse être vecteur de maladies comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Toutefois, pour transmettre ces virus à l'homme, il doit au préalable avoir piqué une personne déjà infectée. Ce qui limite les cas heureusement. Le moustique tigre établit le plus souvent ses quartiers dans les jardins des habitants autour des réserves d’eaux stagnantes et il est très difficile de l’en déloger sans équipe spécialisée.



La guerre contre les moutisques !

Contrez les moustiques avant les piqûres : portez des vêtements à manches longues et des pantalons clairs, des chaussures fermées et des chaussettes, surtout à la tombée de la nuit. Achetez des répulsifs locaux uniquement car ils ne fonctionnent pas ailleurs en général. Appliquez des produits répulsifs sur les zones de peau découvertes et si possible, tendez une moustiquaire autour du lit.

Dans votre chambre d'hôtel, vous profiterez bien de votre climatisation pour empêcher les moustiques de se s'y plaire, il n'aime pas le froid. Pensez donc à ne pas laisser la porte de votre chambre ouverte en permanence, surtout à la tombée de la nuit !

Un très bon conseil, surtout n'achetez pas de produit anti-moustiques en France avant de partir sous les tropiques car les moustiques exotiques se moquent de la citronnelle ! Prévoyez l'achat d'un produit efficace comme le DEET 50% qui est un répulsif de synthèse reconnu comme le plus efficace à ce jour et recommandé pour zones tropicales en particulier dans les zones avec des moustiques vecteurs de maladies.
Ce répulsif est déconseillé pour les enfants de moins de 12 ans et les femmes enceintes avec un dosage de 50%, dans ces cas, utilisez le DEET 30%. Les dernières recommandations des autorités de santé recommandent son usage en zones à risques avérés pour les enfants à partir de 6 mois et pour les femmes enceintes ou allaitantes. Dans ce cas, il est impératif d'avoir un avis médical.

Attention aux montres, lunettes, verres de contacts, le DEET étant agressif avec certains plastiques et vernis. Attention aussi, le DEET diminue l'efficacité des crèmes solaires d'environ 30%, penser à choisir une crème solaire d’un facteur de protection plus élevé ou de mettre la crème solaire en premier et environ 20 minutes après d'appliquer le répulsif. Pensez à renouveler le spray sur les habits et le corps au moins toutes les 4 heures. Evitez de respirer pendant la pulvérisation, cela va sans dire !





 

Laissez un commentaire

Validé sous 24h
Moderated within 24h